Ramadan 2020 face au Covid 19

alt=
Ramadan 2020 Photo Article

Confinement oblige, cette année, le mois de ramadan 2020 en France n’aura sans doute pas les mêmes saveurs d’antan. La pandémie du Covid-19 a transformé notre quotidien, la distanciation sociale et les gestes barrière ont balayé d’un revers toutes formes de proximité entre les personnes.

Pour ce ramadan en plein période de coronavirus, il ne sera pas possible d’égrener le temps et le chapelet dans les allées des marchés ou galeries de supermarchés, ni de ramdam devant les blocs des tours et dans les lieux de prières.

Doucement, nous nous sommes habitués à rentrer et à suivre les longues files d’attente pour faire ses courses, en privilégiant les hypermarchés plutôt que les marchés aux puces comme celui de Marseille, fermé pour non-respect des mesures d’hygiène et des barrières de distance.

Avant, cette contiguïté semblait normale mais aujourd’hui, ce n’est plus le cas, le Covid-19 a même accéléré la confection traditionnelle du pain maison d’où une pénurie sur la levure boulangère, aussi rare que les masques de protection…

Ramadan et confinement : faire ses courses fissah-fissah !

Depuis le début du confinement, nous sommes nombreux à s’être rués vers les grandes enseignes, et nous allons continuer car ils disposent tous de rayons «spécial ramadan».

Les denrées alimentaires ramadanesques sont disponibles et comme d’habitude l’offre reste classique (viande, charcuterie, feuilles de brick, semoule, fruits secs, saladiers en bouleau…)

Alors que le monde après la crise covid-19 s’est déjà mis en place à travers une consultation numérique citoyenne, intellectuelle, artistique, scientifique pour tenter de préciser comment vivre, se nourrir et consommer après cette pandémie?

Le halal après ? ne semble pas se profiler à l’horizon ou à l’ordre du jour du pays leader de l’industrie : la Malaisie, trop préoccupée par le l’avenir de ses PME et de relancer l’économique du secteur.

Si nous autres consommateurs musulmans, faisons confiance aux industriels sur le respect du rituel de l’abatage, la pandémie du Covid-19, nous aura appris que la santé et une bonne alimentation sont les attentions que nous surveillons de très près.

Il y a encore trop de gras, de sel, d’additifs et de soja dans les offres industrialisées (charcuteries, conserves, plats préparés, surgelés).

Halal en France : plus de produits qualitatifs !

Les acteurs du marché du halal doivent intégrer cette nouvelle donne et nos prises de conscience alimentaires, pour commencer à repenser, améliorer les produits et faire émerger un nouveau segment, celui « du bien manger et de la qualité ».

Une 2ème génération de produits alimentaires plus sains (healthy) doit pouvoir remplacer la médiocrité de viande dite de reforme (vaches laitières) qui après cuisson se détache en filaments, les steaks à base de préparation de viande hachée ou les feuilles de bricks à la lécithine de soja.

Pâtisseries de l’Aid El Fitr 2020 ! avec ou sans farine ?

Depuis quelques semaines, la farine est un produit absent qui s’est transformée en or blanc que l’on recherche pour pâtisser et occuper les petits et les grands pendant le confinement. Mais alors comment faire sans cet ingrédient indispensable à réalisation de la plupart des délicieuses pâtisseries de l’Aid ?

Nous faudra t-il courir de magasin en magasin pour trouver un bon plan farine? ou bien attendre la fin du dé-confinement programmé pour le 11 mai 2020 qui coïncidera avec la 3ème semaine du mois du jeûne, pour voir si le réapprovisionnement en farine se fera et dans le cas contraire, il nous faudra réaliser nos traditionnels gâteaux avec des fruits secs, de la semoule et des feuilles de bricks. Nos traditions regorgent d’idées de recettes réalisables sans farine comme les baklawas, samsas, m’chawek…

Alors pas de panique, nous allons relever ce nouveau défi, et vous proposez différentes recettes à réaliser pour réussir une fête de l’Aid, toujours aussi délicieusement sucrée et prometteuse de voyages en saveurs…

En attendant, nous vous souhaitons un Ramadan kareem à toutes et à tous et d’ici le dé-confinement, #restez chez vous !